l'annuaire des APP
Notre actualité
Le 28/11/2017
Lettre du réseau APP : novembre 2017
Notre lettre d'information du mois de novembre 2017 est maintenant disponible.

Glossaire

5 définitions disponibles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
A
Apprentissages formelsLes apprentissages formels ou diplômants sont dispensés dans un contexte organisé et structuré (établissement d'enseignement, centre de formation) et sont explicitement désignés comme apprentissage (en termes d'objectifs, de temps et de ressources)? Ils ont un caractère intentionnel et débouchent sur la certification (titre ou diplôme).
Apprentissages informelsLes apprentissages informels découlent d'activités de la vie quotidienne liées au travail, à la famille, aux loisirs... Ils ne sont ni organisés ni structurés. Ils n'ont pas un caractère intentionnel et ne débouchent pas sur une certification (définition du CEDEROP, 2004).
Apprentissages non-formelsLes apprentissages non-formels se développent au sein d'activités non explicitement désignées comme activités d'apprentissage, mais qui contiennent une part importante d'apprentissages (activités associatives, militantes, sportives, ...).
Auto-formation accompagnéeL'auto-formation accompagnée recouvre des pratiques pédagogiques visant à développer et faciliter les apprentissages autonomes des personnes dans le cadre d'un dispositif pédagogique. Ce dispositif pédagogique, conçu par les formateurs, permet l'autonomisation progressive des apprenants. La décentration pédagogique caractéristique de l'auto-formation nécessite un accompagnement, individuel et collectif, par un "facilitateur". Les objectifs de formation, ainsi que les modalités d'apprentissage, sont négociés et sont formalisés dans un contrat pédagogique.
C
Compétences clés européennesEn 2006, le Conseil et le Parlement européens déterminent des compétences clés pour l'éducation et la formation tout au long de la vie Compétences clés européennes.


Il s'agit de :


1. la communication dans la langue maternelle qui est la faculté d'exprimer et de comprendre des concepts, pensées, sentiments, faits et opinions oralement et par écrit (écouter, parler, lire et écrire), et d'avoir des interactions linguistiques appropriées et créatives dans toutes les situations de la vie sociale et culturelle ;


2.la communication en langues étrangères qui implique, au-delà des mêmes compétences de base que celles de la communication dans la langue maternelle, la médiation et la compréhension des autres cultures. Le degré de maîtrise dépend de plusieurs facteurs et des capacités d'écouter, de parler, de lire et d'écrire ;


3. la compétence mathématique et les compétences de base en sciences et technologies. La compétence mathématique est l'aptitude à développer et appliquer un raisonnement mathématique en vue de résoudre divers problèmes de la vie quotidienne, l'accent étant mis sur le raisonnement, l'activité et le savoir. Les compétences de base en sciences et technologies renvoient à la maîtrise, à l'emploi et à l'application des connaissances et méthodologies servant à expliquer le monde de la nature. Elles supposent une compréhension des changements liés à l'activité humaine et à la responsabilité de tout individu en tant que citoyen ;


4. la compétence numérique qui implique l'usage sûr et critique des technologies de la société de l'information (TSI) et, donc, la maîtrise des technologies de l'information et de communication (TIC) ;


5. apprendre à apprendre liée à la capacité à entreprendre et organiser soi-même un apprentissage à titre individuel ou en groupe, selon ses propres besoins, à avoir conscience des méthodes et des offres ;


6. les compétences sociales et civiques. La compétence sociale renvoie aux compétences personnelles, interpersonnelles et interculturelles ainsi qu'à toutes les formes de comportement d'un individu pour participer de manière efficace et constructive à la vie sociale et professionnelle. Elle correspond au bien-être personnel et collectif. La compréhension des codes de conduite et des usages des différents environnements dans lesquels l'individu évolue est essentielle. Par ses compétences civiques, notamment sa connaissance des notions et structures sociales et politiques (démocratie, justice, égalité, citoyenneté et droits civils), un individu peut assurer une participation civique active et démocratique ;


7. l'esprit d'initiative et d'entreprise qui consiste en la capacité de passer des idées aux actes. Il suppose créativité, innovation et prise de risques, ainsi que la capacité de programmer et de gérer des projets en vue de la réalisation d'objectifs. L'individu est conscient du contexte dans lequel s'inscrit son travail et est en mesure de saisir les occasions qui se présentent. Il est le fondement de l'acquisition de qualifications et de connaissances plus spécifiques dont ont besoin tous ceux qui créent une activité sociale ou commerciale ou qui y contribuent. Cela devrait inclure la sensibilisation aux valeurs éthiques et promouvoir la bonne gouvernance ;


8. la sensibilité et l'expression culturelles qui implique la conscience de l'importance de l'expression créatrice d'idées, d'expériences et d'émotions sous diverses formes (musique, arts du spectacle, littérature et arts visuels).